PorcheriemoutonForgeJuillé © ecomuseedumontmorillonnais
Accueil |Les archives insolites |Mise en valeur des archives

Archive 2- Code de la route 1922

Chaque semaine l'écomusée vous propose de découvrir une archive de l'Ecomusée.

Aujourd'hui le décret sur le code de la route 1922

Joseph NOULENS, Le Nouveau Code de la Route, Paris 1923

Agrandir l'image

Si l'automobile fut implantée en France à la fin du 19e siècle. C'est un moyen de transport peu utilisé à ses débuts. En 1900, nous estimons à 1 672 automobilistes en France, la traction animale reste très majoritaire. La première Guerre Mondiale contribue à l'évolution de l'automobile. Nous pouvons prendre l'exemple de la production de Peugeot qui fabrique plus de 6 000 camions et 1400 moteurs de chars.

Cette production intensive due être réalisée avec des nouvelles méthodes de production comme le taylorisme.

 

Ainsi l'automobile envahit les villes après la guerre, nous estimons à 330 000 automobiles en circulation en France en 1920.

Cette augmentions importante oblige le gouvernement à revoir la législation routière.

En 1917 la première auto-école est créée et en 1921 le premier Code de la route. Ces premiers textes seront rapidement complétés par un décret publié en 1922 pour officialiser toutes les réglementations liées à la circulation automobile, c'est la création du permis de conduire .

Des livres comme celui que possède l'Ecomusée dans ses collections fut édité à grande échelle pour informer les utilisateurs de la route.

Sur les routes de France les automobilistes côtoient de nombreux utilisateurs et ils doivent partager la route avec des voitures à traction animale mais aussi des cyclistes.

 

Cette semaine nous avons choisi de vous présenter ce code de la route de 1923 très détaillé et dont la lecture peut aujourd'hui faire sourire même si certaines problématiques demeurent encore d'actualité. En 1923 on constate que les réglementations sur la vitesse fluctuent selon la météo mais aussi l'heure ou le type de chaussée.

Petit extrait du code:

Agrandir l'image

 

 

 

Si le premier radar mobile fut instauré que très tard en France (1946 premier prototype) les autorités calculaient les excès de vitesse avec un tableau comme cellui-ci

Agrandir l'image

 

Agrandir l'image

 

 

 

Pour constater l'évolution du trafic et l'impact de la réglementation je vous propose ces deux photos:

 

La première

Paris 1920

Agrandir l'image

 

 

 

La deuxième

Paris 1930

Agrandir l'image


 

Toutes les images sont issues de la bibliothèque nationale de France.
Revenir à la liste